Le cerf-volant de l`Ouzbékistan


Cerf volant en Ouzbékistan

Le long hiver est enfin terminé et le jour de notre fête préférée Navrouz – du Nouvel An oriental s`approche à toute allure. Bientôt le ciel de toutes les localités de notre pays sera envahi par les cerfs-volants qui représentent l`un des principaux attributs de ce triomphe du printemps et de la charité.

En Orient le cerf volant est considéré comme le symbole de l`espoir et l`exécuteur des voeux. On croit que si on fait un vœu désintéressé, positif, charitable et on lance le cerf-volant , il se dirigera directement vers le ciel et le vœu sera exaucé.

Jusqu`à nos jours il y a beaucoup de débats sur le pays d`origine de cette tradition du lancement de ces création du génie humain. On parle tantôt de l`Inde, où le festival du cerf-volant existe toujours, tantôt de la Chine dont  la mythologie abonde des légendes de son apparition.  Quoi qu`il en soit, elle est arrivée chez nous soit par la Route de la soie, ou par la Route des épices au moment quand la population de l`Asie centrale pratiquait la religion de bonté et de lumière- le zoroastrisme. On croyait que le jour de Navrouz les ancêtres des zoroastriens ont fait le choix crucial de combattre le mal. Par la suite leurs descendants devaient commémorer les âmes des prédécesseurs.

Le fil disparaissant dans le ciel était le symbole de la communication avec les dieux du ciel et les âmes des ancêtres. Là conséquent, le cerf-volant pourait être le messager et le symbole de la victoire du bien sur le mal et  à la fois la démontration de la fidélité au choix ancestral. A l`époque on faisait les cerfs-volants en forme d`oiseau, en personnifiant ainsi le mythique oiseau du bonheur Semurg ou Khumo, appelé Phoenix en Occident.

Tout comme en Afghanistan et en Inde, le jour de Navrouz on organise chez nous les combats des cerfs-volants. Le but du jeu est de capturer le cerf-volant du rival et de couper le fil qui le lie avec la terre. A la guerre tous les moyens sont bons : on peut couper le fil du cerf-volant, ou bien le faire tourner pour qu`il tombe sur la terre. Le gagnant est celui dont le cerf-volant reste le dernier dans l`air. Autrefois les participants , pour obtenir plus d`efficacité, couvraient le fil de soie avec du verre brisé melangé avec de la colle. Le fil pareil , aigu comme une lame, remplaçait le couteau et avec beaucoup de facilité coupait la corde de l`adversaire.

Il existe pas mal d`oeuvres littéraires consacrée à ces ouvrages des mains de l`homme dont l`une des plus remarquables, selon notre avis, est « Les cerf-volants de Kaboul ». L`auteur de talent y décrit non seulment cette tradition ancienne mais aussi l`époque entière du bonheur du peuple disparue comme un cerf-volant dans le néant. Et en regardant nos gamins en train de lancer les cerf-volants avec tellement de pugnacité et de joie, on n`a qu`un seul voeu  que ces cerfs-volants restent toujours le symbole du ciel serein en nous protegeant de toute espèce de mal!


Offres similaires


Découverte de l’Ouzbékistan en famille
Circuits en liberté, Voyage sur mesure
15 jours / 14 nuits
Prix à partir de 1491 euros / personne   On est sûr que le voyage en Ouzbékistan est une belle aventure non seulement pour les adultes, mais aussi pour leurs petits....
à partir de 1491€
Circuit combiné : des roses d` Ispahan aux coupol...
Voyages solidaires
18 jours / 17 nuits
Partant de la capitale de Cyrus, une  éblouissante cité de Persepolis, passant par la région des parthes , de braves cavaliers qui ont fait fuir l`armée de Marcus Crassus, arrivant...
à partir de 2500€

Articles similaires


La promenade dans le quartier juif Publié le 23 avril 2018
En faisant la balade dans la vieille partie  de Boukhara, il est difficile d`éviter le quartier juif. Situé à proximité du coeur commercial,  avec ses vieilles ruelles étroites et ses basses maisons en pisé, il porte en lui-même la valeur historique, en démontrant au visiteur contemporain le mode de vie des siècles passés. Peuplé autrefois...Lire plus
La forêt dans le désert Publié le 23 avril 2018
Le bois évoquait toujours beaucoup de respect et d`admiration chez les peuples de l`Asie centrale. Le relief désertique et montagneux l`a valorisé énormement  et ne permettait pas de l`utiliser dans une grande quantité. Chez nous, le bois est présent dans les parties les plus visibles des maisons, palais, constructions de culte comme les portes d`entrée...Lire plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Demander une offre