Navrouz — le jour quand l`hiver rencontre le printemps


Navrouz / Tradition ouzbèke

Saviez-vous que le peuple ouzbek célebre le Nouvel An deux fois : le 1 janvier (ce qui est logique) et le 21 mars ? La seconde fête tombe juste sur le jour de l`équinoxe du printemps. Elle symbolise l`éveil de la nature après la léthargie d`hiver et signifie le début des travaux agricoles.

Appelée Navrouz ou Noourouz (“le nouveau jour” en traduction), originaire de l`antique Perse, cette fête est liée au culte du Soleil et au nom de légendaire Zoratustra ou bien Zoroastre.

Autrefois, le jour de Navrouz les rois perses mettaient la couronne  qui représentait  l`image du cycle solaire annuel , participaient à la prière spéciale dans le Temple du Feu et démontraient leur largesse en donnant des offrandes à tous leurs sujets. Petit à petit, le Nouvel An de printemps est devenu populaire chez la plupart de peuples de l`Asie centrale, non seulement persaphones  mais aussi turcs qui ont également subit l`influence de la religion zoroastrienne.

Par rapport au Nouvel An européen, Navrouz est célébré pendant au moins de deux semaines  uniquement dans la journée et obligatoirement dans la famille. Le plus important  est le premier jour de la fête qui a lieu le 21 mars. Dans le suivi de treize jours, il est de tradition de visitez les proches, acheter et planter les semis d`arbres fruitiers ainsi que de s`amuser avec des amis  dans le giron de la nature de printemps.

Chez nous, on croît que les actes comises par l`homme lors de deux semaines de Navrouz, se reproduiront pendant toute l`année à venir. Il est d`usage d`éviter les conflits, pardonner les dettes et vivre en paix avec tout le monde.

Selon la croyance populaire, ce jour-là beaucoup dépend de la personne entrée la première dans la maison. Le premier invité du Nouvel an doit posseder le caractère bon et calme, le bon sens de l’humour, le bon nom et la bonne réputation, et surtout, avoir “le pied heureux”, c’est-à dire d`apporter la chance à la maison.

De nombreuses traditions liées à la célébration de Navrouz ont survécu jusqu’à nos jours. L`une des plus importantes reste la préparation du plat de Nouvel an, appelé “soumalak”.  On le fait du mélange du jus du blé germé et de la farine. Cuit pendant plus d`un jour dans le grand chaudron uniquement par les femmes qui chantent et dansent , soumalak  est un symbole du pain et de l`abondance.

Tandis que les femmes font le soumalak les hommes s`occupent de la préparation d`un autre plat traditionel  khalissa- la viande de beuf bouillie avec du blé  pendant 24 heures.

Dès temps immémoriaux, pendant Navrouz  en Ouzbékistan on organise de grandes fêtes nationales, des marchés, des foires, des courses de chevaux, des combats de chiens, de coqs et même les mariages. Cette fête démontre toute la palette de traditions et de coutumes acquises par le peuple ouzbek au long de son existance et sert l`une des meilleures exemples de l`hospitalité et de l`acceuil de nos compatriotes.

Nous vous remercions de nous contacter pour obtenir le programme détaillé du circuit.


Offres similaires


Ferghana – la fertile et les merveilles de la Ro...
Voyage sur mesure
15 jours / 14 nuits
Prix à partir de 1276 euros / personne   Votre découverte de l’Ouzbékistan bénéficie de la visite de la vallée de Ferghana avec l’hospitalité de son peuple, la beauté de ses...
à partir de 1276€
Navrouz, la fête du printemps
Voyage sur mesure
11 jours / 10 nuits
Prix à partir de 930 euros / personne   Le 21 Mars, le jour de l`équinoxe de printemps les Ouzbeks fêtent Navrouz ! Le Nouvel An oriental qui est la fête...
à partir de 941€

Articles similaires


Bazar est l`âme de Samarcande Publié le 23 avril 2018
L` odeur des épices règne sur le marché Safran, cannelle, poivre- tout est mélangé ! Ses raisins reflètent le soleil couché. Sa poussière des siècles est le mystère caché… Savez-vous que Samarcande est connue non seulement comme la ville de coupoles d`azur mais aussi comme l`un des plus grands centres de commerce ? Située au...Lire plus
En suivant la route des épices… Publié le 23 avril 2018
Depuis les siècles d`immenses marchés de Boukhara démontraient toute la palette possible de marchandises venant de l`Orient et de l`Occident. Depuis les siècles ses caravansérails ouvraient les portes aux marchands qui suivaient les pistes de la Route de la soie et celle des épices. Depuis sa naissance le commerce battait son plein et contribuait à...Lire plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Demander une offre